22 Juillet 2018, marque deux ans après la disparition forcée du journaliste du groupe de presse Iwacu, Jean BIGIRIMANA. Dans sa déclaration, la CBDDH s’associe à sa famille et à  toute la famille des journalistes pour honorer sa mémoire et demande des enquêtes fiables pour trouver les auteurs de cet enlèvement et les traduire en justice.

Pour plus de détails Télécharger ici la déclaration