RAPPORT SUR LA SITUATION DES DDH AU BURUNDI-Février 2021

La situation des défenseurs des droits de l’homme du mois de février 2021 a été principalement marquée par la publication d’une sentence contre 34 personnalités accusées par la justice burundaise d’avoir participé dans le coup d’Etat manqué de 2015. Parmi les personnalités condamnées figurent 5 défenseurs des droits de l’homme et 7 journalistes. Des tentatives de normalisation des relations entre le gouvernement et les médias ont été observées avec la réunion tenue par le président du Conseil National de la Communication (CNC) à l’intention des représentants de quelques médias sous sanctions ; une décrispation dont le signe majeur a été la réouverture de la Radio Sans Frontières Bonesha FM.

Lire le Rapport sur la situation des DDH au Burundi-Février 2021

RAPPORT SUR LA SITUATION DES DDH AU BURUNDI-Janvier 2021

Le mois de janvier 2021 a été entre autre marquée par la rencontre du président de la République avec les professionnels des médias où il s’est prononcé en faveur de la levée des sanctions qui pèsent sur certains médias depuis 2015. A observer de près, cette tentative d’ouverture de l’espace médiatique résulterait plus d’une pression des partenaires qui imposent certaines conditionnalités à la reprise de la coopération qu’une volonté réelle d’ouverture ou de se conformer aux principes de démocratie et de l’état de droit. Au cours de ce mois aussi, les organisations de défense des droits humains s’insurgent contre le nième cas d’ingérence de la police dans des dossiers judiciaires en cours d’instruction.

Lire le Rapport sur la situation des DDH au Burundi-Janvier 2021

Aller en haut