A l’occasion de la 11ème commémoration de l’assassinat de Monsieur Ernest MANIRUMVA, Vice-président de l’Observatoire de Lutte contre la Corruption et les Malversations Economiques « OLUCOME », survenu le 09/04/2009, la Coalition Burundaise des Défenseurs des Droits de l’Homme « CBDDH », exprime sa grande déception face au déni de Justice dont les juridictions burundaises se sont rendues coupables.

La coalition déplore que depuis 11 ans, la justice burundaise s’est refusée d’instruire le dossier de l’assassinat d’Ernest MANIRUNVA et de dire le droit. Des boucs émissaires ont été condamnés, libérés ou maintenus en détention suite à une enquête lacunaire et un simulacre de procès.

Pour plus de détails Télécharger ici la déclaration